Un dirigeant chinois responsable de la torture d’un avocat placé sous enquête

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Declaration of views_handler_field::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_field.inc on line 1147.
  • strict warning: Declaration of content_handler_field::element_type() should be compatible with views_handler_field::element_type($none_supported = false, $default_empty = false, $inline = false) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/cck/includes/views/handlers/content_handler_field.inc on line 229.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_sort::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_sort.inc on line 165.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::query() should be compatible with views_handler::query($group_by = false) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 587.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_query::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit($form, &$form_state) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_query.inc on line 169.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 24.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 136.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/ifjcorg/public_html/sites/all/modules/views/views.module on line 1113.
Frank Fang / 20.04.2016

Un haut cadre du Parti communiste de la province du Liaoning dans le nord-est de la Chine, responsable de la persécution du célèbre avocat des droits de l’homme Wang Yonghang et des pratiquants d’une discipline traditionnelle chinoise, a été mis en examen.

Selon l’annonce laconique du 6 avril dernier de l’organe de la lutte  anti-corruption du Parti communiste chinois (PCC), Su Hongzheng, membre du Comité permanent de l’organisation du Parti dans le Liaoning et patron du Comité provincial de la sécurité intérieure, a été accusé « d’avoir gravement violé la discipline du Parti », un euphémisme pour les méfaits commis.

Su Hongzheng n’est pas le premier haut dirigeant à être soumis à une purge dans le Liaoning. Selon The Paper, un site d’informations semi-officiel chinois, quatre autres hauts cadres du PCC ont été demis de leurs fonctions depuis 2012, dont l’ancien secrétaire du Parti dans le Liaoning Wang Wei.

En tant que patron de l’appareil de sécurité du Liaoning qui contrôle la police, la justice et le système pénitentiaire du régime chinois, Su Hongzheng a supervisé la persécution du célébre avocat des droits de l’homme Wang Yonghang.

En 2007, Wang Yonghang a commencé à défendre les pratiquants de Falun Gong et a même écrit une lettre ouverte au dirigeant chinois de l’époque, Hu Jintao, et le Premier ministre Wen Jiabao, en affirmant que le régime chinois n’avait pas de base juridique pour poursuivre en justice les pratiquants de Falun Gong.

L’ancien dirigeant chinois Jiang Zemin a ordonné une campagne nationale de persécution du Falun Gong en 1999 après avoir découvert  que cette ancienne discipline comprenant des exercices et des enseignements basés sur les principes de vérité, compassion et tolérance était pratiquée par entre 70 et 100 millions Chinois. L’appareil de sécurité du régime chinois a détenu des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong en les soumettant à une sévère torture et autres mauvais traitements.

L’avocat Wang Yonghang a finalement subi le même sort que ceux qu’il défendait. En 2009, il a été arrêté à Dalian, une ville dans la province du Liaoning, et condamné à sept ans de prison. Selon Minghui.org, site d’informations sur la persécution du Falun Gong, lorsque  Wang Yonghang était détenu dans la prison n°1 de Shenyang, il a été soumis au gavage et à d’autres formes de torture après avoir essayé d’arrêter les autres détenus de tabasser les pratiquants de Falun Gong.

« Les avocats des avocats », une ONG basée en Hollande, a écrit dans son rapport de février 2015 que Wang Yonghang avait depuis des années une mauvaise santé et souffrait de « symptômes de la tuberculose, de la pneumonie, de la congestion de la poitrine et d’une accumulation de liquide dans les tissus autour de son abdomen ».

Ceux que Wang Yonghang a essayé de défendre ont enduré davantage. Selon Minghui, au moins 37 pratiquants de Falun Gong ont été persécutés à mort depuis que Su Hongzheng est devenu dirigeant de la Commission des affaires politiques et juridiques (CAPJ ) dans le Liaoning en novembre 2011.

L’Organisation mondiale d’enquête sur la persécution du Falun Gong (WOIPFG), une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis, a identifié Su Hongzheng comme directement responsable de la torture et de la persécution de deux pratiquants de Falun Gong et d’un avocat des droits de l’homme.

Un cas notable implique Zhao Fugui, résident de la ville de Benxi, âgé de 43 ans, qui, selon Minghui.org, a été enlevé par la police locale en juillet 2014 et a été condamné à une peine de cinq ans en décembre 2014. Indignés par le fait que Zhao Fugui ait été jeté en prison seulement parce qu’il pratiquait le Falun Gong, plus de 300 villageois ont signé une pétition demandant sa libération immédiate.

Quand la nouvelle de la mise en examen de Su Hongzheng est apparue sur l’Internet chinois, de nombreux internautes ont pris part dans des discussions à ce sujet sur le portail d’informations  populaire chinois Sina Weibo en se réjouissant de la chute du persécuteur et en condamnant l’organe du Parti qu’il avait dirigé.

« Les gens du Liaoning célèbrent cela avec enthousiasme », ont écrit deux internautes.

« Dans le bureau de la sécurité dans le Liaoning… il fait noir… très noir », a écrit l’internaute « sjyk555 » de Benxi, une ville dans le Liaoning.

« L’appareil de sécurité intérieure du Liaoning doit être remanié », a commenté « Do Good Deed 2015 » de Changchun, capitale de la province de Jilin.